Hommage à nos inventeurs
 

Vélo pour dévaler les pentes enneigées

Depuis sa tendre enfance, Serge Ferron rêvait de chausser des skis. N'étant pas très habile, il songeait à trouver un autre moyen pour profiter des pentes de ski.

Serge Ferron - Shannon

 

Abris pour le remisage hivernal des bateaux et véhicules récréatifs

En 2002, Robert Richard a eu l’idée géniale de remplacer l’abri traditionnel fait de bois par une armature robuste, facile à monter et faite de matériaux réutilisables. Dès lors, M. Richard et Pierre Beaudoin, ami et voisin de chalet, ont commencé à mûrir l’idée et décidé de remédier à la situation. C’est alors le départ d’une grande aventure pour ces deux entrepreneurs.

Robert Richard et Pierre Beaudoin - St-Hyppolite

 

Mécanisme pour entraîner les petits garçons à viser juste dans la toilette.

Louise Giard est une ex-policière de la GRC, une mère de 5 enfants et une inventrice-entrepreneure qui a vraiment tout ce qu’il faut pour réussir : une idée géniale, une formation en marketing et une détermination à toutes épreuves. Elle sait ce qu’elle veut, elle est minutieuse et structurée. Laissons-là nous raconter son intéressante histoire.

Louise Giard - St-Jean-sur-Richelieu

 

Brosses spécialement conçues pour le nettoyage des motos

La grande majorité des nouvelles inventions surgissent lorsque l’on rencontre un problème. Dans le cas de Luc Pellerin, on peut facilement identifier le sien.

Luc Pellerin - St-Eustache

 

Protège-lèvres hygiénique muni d'un fermoir pour les cannettes de boisson

Roger Bonin a œuvré dans le domaine de la vente et du marketing et est retraité depuis 2008. Son invention consiste en un dispositif simple et ingénieux qui permet à son utilisateur de boire directement de la cannette, confortablement, tout en se protégeant des contaminants qui pourraient se trouver autour de l’ouverture.

Roger Bonin - Valleyfield

 

Méthode pour éliminer les courriels indésirables

Je ne connais aucun utilisateur d’internet qui ne maugrée devant la tonne de courriels indésirables qu’il reçoit. Jean-Louis Vill, ne fais pas exception à la règle. Sauf que lui a décidé un jour de régler son problème et par le fait même, celui des autres. Mais comment en est-il venu à trouver cette fameuse solution que tout le monde cherche en vain ? Laissons Jean-Louis nous le raconter lui-même.

Jean-Louis Vill - Québec

 

Brouette pliable multifonctions

Benoît Lalande est le parrain d’un petit garçon nommé Gabriel. Quelques mois après sa naissance, une maladie génétique entraîne plusieurs problèmes de santé majeure avec déficience physique et intellectuelle importante.

Benoit Lalande - Montréal

 

Gabarit pour fabriquer des ponceaux

On dit que la nécessité est la mère de l’invention. Cette affirmation prend tous son sens dans le cas de Errol Sheehy parce qu’il avait lui-même besoin de ponceaux sur sa propriété qu’il a développé cet outil qui sert à fabriquer des ponceaux de bois.

Errol Sheehy - Jonquière

 

La brique décorative qui se coupe à l'exacto

Marcel Bergevin est ce qu’on appelle un inventeur-entrepreneur dans l’âme, c'est-à-dire qu’il ne fait pas qu’inventer, il commercialise également son invention. Faut dire que Marcel connaissait parfaitement son marché puisqu’il est contracteur dans le domaine de la construction.

Marcel Bergevin - Repentigny

 

Taille-sapin robotisé

Michel Paquette est propriétaire d’une flotte d’autobus scolaires à Trois-Rivières. Comment donc a-t-il pu en arriver à inventer un taille-sapin robotisé ?

Michel Paquette - Trois-Rivières

 

Remorque pliable à essieu rétractable

René Bernard est entraîneur de chevaux depuis une quinzaine d’années. Un grand amateur de rodéos qui a, à son actif, deux participations à la Coupe Canada lors des éditions 2007 et 2008 du Festival Western de St-Tite. Mais qu’est-ce qui peut bien l’avoir amené à inventer une remorque pliable à essieu rétractable ?

René Bernard - St-Lin-des-Laurentides

 

Harnais pour monteurs d’acier

Monteur d’acier lui-même, Paul-Émile Fortin était à même de constater les problèmes reliés au transport des outils et accessoires nécessaires à son travail.

Paul-Émile Fortin - Saint-Fabien-de-Rimouski

 

Boite à lunch transformable en napperon

Caroline et Denis Lebel sont frère et soeur et depuis toujours, ils aiment bien partager les résultats de leurs cogitations respectives. Ces petits échangent sont parfois fructueux puisqu'ils ont déjà donné naissance à quelques inventions intéressantes.

Caroline Lebel - Laval & Denis Lebel - Mascouche

 

Le jeu Fruit-O-Gume

Faire manger aux enfants cinq portions de fruits et légumes chaque jour, voilà tout un défi pour les parents. C’est d’ailleurs pour les aider à relever ce défi qu’en 2007, dans le cadre d’un projet de fin d’études au programme international de l’école de Rochebelle, Virginie Kelly a créé le jeu Fruit "O" Gume. Un jeu pour inciter les jeunes à mieux manger.

Virginie Kelly - Saint-Augustin-de-Desmaures

 

Séchoir et étireur à chaussure

D’origine russe, Marko et Lev Shtyn ne sont pas seulement des frères dans la vie et des associés en affaire mais ils sont également les meilleurs amis du monde et deux inventeurs dans l'âme. Tous les deux très impliqué dans différents sports, dont le soccer, ils se sont rendus compte à quel point les chaussures de sport perdaient rapidement leur forme et leur confort à cause de l’eau et l’humidité. Ces chaussures sont dispendieuses et un mauvais entretien en réduit considérablement leur durée de vie.

Marko & Lev Shtyn : Vancouver, B.C.

 

Le bol interactif pour chien

Kathleen Desrosiers est technicienne en santé animale et spécialisée en psychologie canine. Elle avait donc tous les outils en mains pour avoir cette idée géniale d’un bol interactif pour chien.

Kathleen Desrosiers : Mascouche

 

Armature coffrante pour béton armé

Ce fut un grand honneur pour nous en 2004, que ces deux professionnels et entrepreneurs aguerris, choisissent Inventarium pour déposer et faire la gestion leurs brevets canadien et américain. Philippe Durand et Françoise Dauron ne sont pas seulement associés en affaires, ils forment également un couple dans la vie et se complètent parfaitement dans tous les sens du mot.

Françoise Dauron & Philippe Durand, ing. - Vaux Sur Seine, France

 

Fourche pour manipuler les balles de foin

On dit que la nécessité est la mère de l’invention, on en a encore la preuve avec Jacques Messier. Mais on peut également rajouter que c’est aussi par soucis d’économie.

Jacques Messier - Ritchance, Ontario

 

Accessoire pour nettoyer les phares d’automobiles

Un jour, Lyne Bourbeau s’est mise dans la tête d’inventer quelque chose un jour et de faire fortune. Quelques années plus tard, c’est par pur hasard qu’elle fut attirée à faire l’achat du livre « Une bonne idée vaut une fortune » de Daniel Paquette qui, de son propre aveu, a comblé son désir de réussite et de découverte.

Lyne Bourbeau : St-Denis-de-Brompton

 

Moules de production à grande échelle de petits gâteaux

Les meilleures inventions sont souvent créées lorsque l’on fait face à un problème. Mais dans le cas de Rony Augis, c’est sa soeur qui avait un problème.

Rony Augis - Paris, France

 

La bouteille-flûte

Fallait y penser ! Et c’est exactement ce qu’à fait Antoine Bécotte lorsque l’idée lui est venue d’inventer une bouteille qui permettrait aux amateurs de sport de manifester leur joie..... ou leur mécontentement.

Antoine Bécotte - Montréal

 

Désherbeur

Pour le moins qu’on puisse dire, Rhonda Genest n’est pas seulement une inventrice, mais elle est également une entrepreneure dans l’âme.

Rhonda Genest - Varennes

 

Le jeu « Pêcher par plaisir »

Comme vous pouvez le constater, Samuel Garnier Létourneau est soldat dans l’armée canadienne et au moment où la photo a été prise, en 2011, il était en mission en Afghanistan. On pourrait donc croire que Samuel a créé un nouveau jeu de guerre comme il en existe déjà plusieurs sur les tablettes des magasins. Mais non, son jeu a plutôt comme sujet son hobby préféré, la pêche.

Samuel Garnier Létourneau - Ste-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

 

Coins en plastique pour faciliter l’assemblage de modules et meubles

Comme tous les menuisiers, il arrive régulièrement à Yvon Renaud d’avoir à assembler des meubles et des modules. Le problème est que très souvent il a besoin d’aide pour retenir les pièces à assembler. La main d’œuvre coûte chère et n’est pas toujours disponible au moment où on en a vraiment besoin.

Yvon Renaud : Montréal

 

Système de retenue pour véhicule

Contrairement à la grande majorité des inventeurs qui cèdent les droits d’exploitations de leurs brevets et continuent à travailler dans leur domaine, Albert Chartier vit de ses nombreuses inventions.

Albert Chartier - Chertsey

 

Guitare avec réseaux de cordes musicales

Claude Gauthier est professeur au département de mathématiques et de statistique à l’université de Moncton au Nouveau-Brunswick. L’idée à l’origine de ce nouvel instrument de musique, le premier inventé au Canada, vient d’une étude qu’il a effectuée sur un nouveau système de nombres. Les mathématiques furent utilisées afin d’optimiser les caractéristiques acoustiques de cet instrument.

Claude Gauthier - Dieppe, Nouveau-Brunswick

 

La super balançoire VIROMAX

Cette belle aventure a commencée en 1987 alors que les frères Jacques et Jocelyn Richer vivaient encore chez leurs parents. Jeunes adultes, Jacques et Jocelyn, regardaient des vidéos clips à la télévision démontrant des exerciseurs de l’armée américaine et de l’armée russe. C’est à cet instant que l’idée de génie illumine leur cerveau d’inventeur.

Jocelyn Richer & Jacques Richer - St-Jérôme

 

Amplificateur magnétique

Comme la plupart des inventeurs, Guillaume Marquis a commencé très jeune à faire preuve d’imagination. À l’époque de l’école primaire, lui et ses copains se donnaient régulièrement des défis comme fabriquer des canons à balles de tennis avec des cannettes de boissons gazeuses par exemple. Même qu’à l’âge de 8 ou 9 ans, lui et son groupe ont remis en fonction un vieux véhicule de la Deuxième guerre mondiale qu’ils avaient découvert dans une grange.

Guillaume Marquis - Montréal

 

Système informatique de gestion du service pour la restauration

Il y a quelques années, en tant que du propriétaire Piazzetta à Chicoutimi, Bruno Gagnon, notaire de profession, voulait tout simplement améliorer l`ensemble du processus qui mène à l`expérience du client. Des cuisiniers aux clients en passant par les serveurs, le système permet, entre autres choses, de calculer les temps réponse à chaque étape du service et même d`avoir une évaluation de la clientèle facilement. L`information recueillie est naturellement disponible pour les propriétaires et/ou les franchiseurs.

Bruno Gagnon - Saguenay

 

Balai à feuilles à double action

Par une magnifique journée, le 13 avril 2004, jour de l’anniversaire de sa fille, Manon Bélanger s'apprêtait à ramasser les débris laissés par l'hiver autour des haies. Comme c’est souvent le cas, la plupart des débris étaient coincés dans la partie centrale de la haie.

Manon Bélanger - St-Jérôme

 

Surfaceuse de sentier de VTT ou motoneiges

Luc Dufort et Pascal Martin comptent plusieurs années d’expériences dans le surfaçage de sentiers e motoneiges et de quads. Ils ont unis leurs idées afin de développer le surfaceur le mieux adapté aux conditions des sentiers des plus difficiles à maintenir par l'achalandage grandissant, les véhicules plus performants ainsi que les exigences croissantes de la qualité des sentiers.

Luc Dufort & Pascal Martin: St-Lin-des-Laurentides

 

Système pour entraîner un chat à utiliser une toilette conventionnelle

Denis Bérubé a mis au point un procédé original qui permet d'entraîner un chat à utiliser une toilette conventionnelle. Une première version de cette idée géniale a connu un grand succès au début des années 2000. Mais Denis n’a cessé d’améliorer son produit afin qu'il soit encore plus discret.

Denis Bérubé - Laval

 

Mécanisme pour fermeture hermétique de porte de garage

Jacques Lussier est camionneur et de ce fait, il effectue régulièrement livraisons dans des entrepôts. Il a donc été à même de constater à quel point les portes de garages ferment mal et laissent passer beaucoup d’air froid.

Jacques Lussier - Québec

 

Dispositif pour faciliter l’utilisation d’un aspirateur broyeur portatif

Comme c’est le cas pour plusieurs inventeurs, c’est parce qu’il n’était pas satisfait des produits disponibles sur le marché que Léo Tardif a inventé cet ingénieux système qui facilite l’utilisation d’un aspirateur portatif.

Léo Tardif - Repentigny

 

Pièges certifiés humanitaires pour trappage d’animaux à fourrure

Natif de la région de Mont-Laurier, Aurèle Ouellette était un « patenteux » hors pair qui fabriquait tout ce qu’il désirait, bicyclette, skis, raquettes, etc. C’était également un trappeur dans l’âme puisque déjà, à l’âge de 4 ans, il attrapait des lièvres au collet avec son frère.

Aurèle Ouellette - Lac-aux-Écorces

 

Jeu « Mémoire Vive »

L’idée d’amuser les gens n’est pas nouvelle chez Guylaine Tremblay car déjà, à l’âge de 19 ans, elle travaillait dans un bar et aimait bien animer des soirées avec des jeux questionnaires, des chansons et des concours de tous genres.

Guylaine Tremblay - Saguenay

 

Système de retenue de drap de lit

Le Dr Mustapha El Guermaaï est diplômé de la faculté de médecine de Liège en Belgique. Il travaille fort et plusieurs heures par jour de sorte que lui et son épouse font appel à du personnel d’entretien pour s’occuper des tâches de la maison. Il n’est donc pas habitué de faire son lit à son réveil.

Mustapha El Guermaaï - Maroc

 

Bicyclette à pédalier linéaire

Depuis leur arrivé dans le monde moderne, les pédaliers de vélos n’ont pas beaucoup évolués sauf pour y ajouter un nombre croisant de vitesses. Fondamentalement, le principe du pédalier consiste encore en un mouvement de rotation des pédales qui fait tourner une première roue dentée par l’intermédiaire d’une chaine. Les récents développements de la technologie nous ont donné le vélo allongé mais ils utilisent toujours le même principe du pédalier rotatif.

Stéphane Paquette - Luskville

 

Les privilèges d'Isabelle

Ce système m'est venu à l'idée lorsque moi et mon conjoint avons aménagé ensemble avec nos 4 enfants. Pour faciliter notre tâche, il m'est venu à l'idée d'établir une routine pour les enfants comprenant une discipline et des règles à suivre, tout en les récompensant pour leurs efforts. Pour que cette routine soit sécurisante, valorisante et amusante, j’ai créé des tableaux de privilèges aimantés, adapté à chacun d'eux et qui permettent de les récompenser pour leurs efforts.

Isabelle Gagnon - Gatineau - metm25@hotmail.fr

 

Machine à énergie potentielle gravitationnelle

Tout a commencé en 1999 pour Antal Meneïde, originaire d’Haïti et résident en permanence au Canada depuis 1977, alors qu’il étudiait à l’Université d’Ottawa dans le but de devenir professeur. Pendant son stage à l’école Curé Labrosse de St-Eugène alors qu’il donnait des cours de sciences et technologies à des élèves de 3e année, il a été à même de constater à quel point ses élèves aimaient les sciences et étaient attentifs à ses démonstrations et ses expériences. Et tout particulièrement le jour où il leur a montré différents effets produits par des aimants et des électroaimants.

Antal Meneïde - Montréal

 

Support pour transport de matériel de longueur excessive

Comme plusieurs inventeurs dans l’âme, dès son jeune âge, Denis Durand se servait de tout ce qui lui tombait sous la main pour fabriquer ce dont il avait besoin, Go Karts, boîtes à savon, bicyclettes, etc. Encore aujourd’hui, il se souvient parfaitement du visage de ses parents quand ils le voyaient arriver de l’école avec tout ce qu’il avait pu trouver de bon dans les poubelles du voisinage. Pour lui, les vieilles tondeuses à gazon et télévisions abandonnées étaient comme une manne tombée du ciel. Des matériaux tout à fait gratuits avec lesquels il pouvait laisser aller son imagination pour leur donner une deuxième vie. Denis se souvient également à quel point ses jeux de blocs Lego et Meccano l’ont aidé à développer son imagination.

Denis Durand - Sainte-Ursule

 

Dispositif de contrôle d’air pour appareil de chauffage au bois

Emmanuel Marcakis a fondé son entreprise en 1982 et est aujourd’hui un homme d’affaires prospère. Il n’est pas seulement un entrepreneur accompli mais également une personne profondément convaincue qu’il faut protéger l’environnement pour les générations futures. Il aurait pu se contenter de vendre des appareils de chauffage au bois qui respectent les normes établies, mais il a décidé d’aller plus loin en inventant un dispositif de contrôle de l’air de combustion.

Emmanuel Marcakis - Montréal

 

Moulinet réducteur de tension pour la pêche blanche

Daniel Blais est un grand amateur de pêche et tout spécialement de pêche sur la glace, qu’il pratique depuis plusieurs années. Lui et ses compagnons trouvaient très déplaisant de perdre quelques belles prises de temps à autre.En effet, Daniel explique que, lorsque les cordes des lignes à pêche gèlent, le doré sent une tension en touchant à l’hameçon et c’est suffisant pour qu’il abandonne l’appât.

Daniel Blais - Lanoraie

 

Barre de levier améliorée

Les meilleures inventions sont souvent créées par des employés dans leur milieu de travail, comme pour le cas d’Éric Lachance qui évolue dans le domaine de la construction depuis plusieurs années. C’est d’abord son père Rosaire qui a eu l’idée d’une barre de levier mieux adaptée à ses besoins. Mais comme il n’y en avait pas sur le marché, son fils a décidé de prendre les choses en main pour remédier à la situation.

Éric Lachance - Chertsey

 

Armoire et station pour maquillage et coiffure

En 1989, Daniel Boyer a obtenu son diplôme d’études collégiales en design industriel au cégep du Vieux-Montréal. C’est en 2006, alors qu’il travaillait dans la rénovation résidentielle, que Daniel a eu l’idée de son invention. Il a remarqué à quel point les femmes sont mal installées pour leur session de maquillage et de coiffure.

Daniel Boyer - Mont-Tremblant

 

Guide de coupe pour toupie, scie circulaire et scie sauteuse

Après la lecture du court historique sur Fernand Roy, vous comprendrez facilement pourquoi il fut lauréat du prix Génie créatif, le prix le plus convoité de notre Salon Invention-Génie-Créativité en 2000. Mais, comme cela arrive fréquemment dans le monde de l’invention, c’est de façon tout à fait inattendue qu’il s’est lancé dans ce domaine. Et quand Fernand se lance, ce n’est pas à peu près.

Fernand Roy - Thetford Mines

 

Le jeu « La fièvre du football »

Voici un inventeur qui porte bien son nom. Michel Winner se spécialise dans la création de jeux de société. Un sujet vous intéresse, vous désirez un jeu qui s’y rapporte, voilà votre homme. Mais l’oeuvre de sa vie, c’est le jeu « La fièvre du football » qu’il peaufine et améliore depuis plusieurs années déjà. Son but, un jeu de société qui vous donne autant de feeling que si vous faisiez partie d’une véritable équipe et que vous vous retrouviez sur un terrain, en plein Super Bowl par exemple.

Michel Winner – Montréal

 

Génératrice électromagnétique

Stéphane Mercier est un autodidacte dans le vrai sens du mot. Pour aider ses parents financièrement, il a dû abandonner ses études très jeune pour aller travailler sur une terre à bois. Grand adepte de cinéma, il aime bien regarder ses films préférés à répétition. Comme il le dit lui-même, plus il regarde un film, plus il y découvre l’envers du décor. Des choses qu’on ne remarque pas au premier visionnement. C’est d’ailleurs de cette façon que son idée d’invention lui est venue.

Stéphane Mercier - Saint-Jean-sur-Richelieu

 

Contrôleur de freins électrique

Éric Maisonneuve est propriétaire d’une compagnie en automation de machinerie industrielle (robotique) et développe plusieurs équipements par année. Durant sa jeunesse, quant un appareil faisait défaut dans la maison, c’était plus fort que lui, il sentait le besoin d’y mettre son nez. Il avait ce don pour analyser et solutionner le problème même si à ce moment il n’avait aucune connaissance dans le domaine.

Éric Maisonneuve - St-Amable

 

Le labyrinthe de l’Imaginaire

Au cours de ma carrière d’inventeur, j’en ai rencontré des personnes brillantes ; je n’aurais d’ailleurs pas assez de pages dans ce livre pour les énumérer toutes. Mais Florent Veilleux occupe une place spéciale dans mon coeur. De tous ceux que j’ai connu, c’est celui qui marie le plus l’imagination et le savoir. Son oeuvre est colossale.

Florent Veilleux – Montréal

 

Système de levier pour souffleuse à neige

Le moins qu’on puisse dire c’est que cette invention est une histoire de famille. Celle des frères elson et Steeve Dupont qui a débuté en 2006 alors que Nelson a eu l’idée d’installer un système hydraulique pour pouvoir élever la souffleuse installée sur son tracteur. Faut dire que le domaine du déneigement n’a plus de secrets pour lui puisqu’il pratique ce métier depuis plusieurs années déjà, tout comme son frère Steeve.

Nelson et Steeve Dupont - Rimouski

 

Ressort d'ajout de bras d'essuie-glace de véhicules

Sa passion, le ski Alpin. Depuis son adolescence, Jean a pratiqué le ski alpin assidûment. Il aimait surtout skier dans la neige fraîche. Il adorait cette sensation de flottement dans la poudreuse qui lui donnait la sensation de voler librement. Il trouvait ça grisant. Pour y arriver le plus souvent possible il lui était nécessaire de se précipiter vers le centre de ski tôt le matin pour en profiter avant que la dameuse ait tapé la neige ou que d’autres skieurs aient sillonné les pentes. Toutefois pour y arriver il lui fallait prendre la route soit durant la tempête ou avant que la chaussée soit nettoyée convenablement. Dans de telles conditions, les essuie-glaces étaient utilisés à leur maximum, sans compter le lave-glace. Il lui arrivait à l’occasion, dans son empressement de partir, de manquer de lave-glace en cours de route et d’être obligé d’arrêter au bord du chemin pour utiliser de la neige afin de nettoyer le pare-brise convenablement et de continuer sa route. Assez souvent, il y avait vent et poudrerie. Quand il se retrouvait face au vent, il voyait ses essuie-glaces sautiller sur le pare-brise y laissant des traces désagréables dans le champ de vision. C’est alors qu'il s'est rendu compte que les essuie-glaces auraient besoin de plus de pression pour faire un travail plus efficace. Laissons-le maintenant nous raconter comment il en est venu à inventer l'accessoire idéal et l'immense succès de sa commercialisation qui a suivi.

Jean Koch, ing. - Brossard

 

Ouvre-porte-moustiquaire mains libres

Se butant fréquemment à une porte-moustiquaire coulissante fermée, avec les mains occupées, Pierre, comme nous tous d’ailleurs dans de pareilles circonstances, en était réduit à demander de l’aide, utiliser le genou, le coude et toutes autres méthodes imaginatives pour l’ouvrir sans l’endommager.

Pierre Paquette - St-Jérôme

 

Le parapluie-ceinture

Âgé aujourd’hui de 40 ans, M. Santoro a passé sa jeunesse dans un petit village des Hautes-Alpes en France, dénommé Ventavon où les hivers peuvent parfois être rigoureux. Le monde rural lui a ouvert l'esprit sur le bricolage et les réparations avec les moyens du bord. Il a ensuite suivi des études de droit qui lui ont permis d'obtenir un diplôme de notaire et qui l’ont amené à s'établir à Marseille en France.

Michaël Santoro - Marseille, France

SIMPLICITÉ
Toutes les inventions de Daniel Paquette ont été conçues en fonction des 3 critères suivants: Rendre le produit le plus simple, le plus efficace et le moins dispendieux possible. Inventarium ne fait pas exception à la règle.
EFFICACITÉ
Quand on a une bonne idée qui peut rapporter gros, la simplicité et les faibles coûts ne suffisent pas, il faut également pouvoir compter sur une équipe compétente et efficace qui a déjà fait ses preuves.
INTÉGRITÉ
L’atteinte du parfait équilibre qualité/prix a nécessité le recrutement d’intervenants intègres et passionnés qui partagent notre vision et nos valeurs tout en exigeant des honoraires professionnels raisonnables et justifiés. C’est pourquoi nous sommes fiers de vous présenter notre équipe et d’afficher clairement les prix et délais de nos services sur notre site.

Votre garantie de notre intégrité
Inventarium est membre de l’OCCQ depuis 2006